Pourquoi PokémonGO n’est pas prêt de sortir en Corée ?

Vous avez forcément entendu parlé de PokémonGO, le nouveau jeu de The Pokémon Company et de Niantic Labs qui mêle un peu de rôle play, la réalité augmentée et la localisation des joueurs.

Le but est de se déplacer dans le vrai monde pour trouver et capturer des pokémons, et des points spéciaux qui permettent de récupérer des objets ou de se battre contre d’autres dresseurs pokémon d’équipes différentes. C’est vraiment sympa comme concept et j’avoue metre assez pris au jeu personnellement, cela oblige le déplacement du joueur qui, lors de ses escapades dans son jardin, son quartier, sa ville, etc, cherche alors des PokéStops ou des Pokémons à capturer!

pokemon-go-3

Cependant un petit bémol pour nos amis de Corée, c’est que le jeu n’est pas près de sortir chez eux !
Et cela même en récupérant une version de l’application depuis l’étranger comme ça à été le cas pour la plupart de joueurs français qui ont commencé à jouer avant la mise à disponibilité de la version française.

La carte en plein centre de Seoul : vide...

La carte en plein centre de Seoul, du vide…

Cela viens du fait que Niantic est une filiale de Google Maps et ceux d’entre vous qui se sont déjà rendu en Corée le savent, la localisation sur Google Maps en Corée ne fonctionne pas. C’est pas une question de technologie, c’est surtout une contrainte légale car le gouvernement Coréen interdit l’export de données de cartographie hors de son territoire, justifiant cela par un risque de divulgation de points sensibles et stratégiques alors que le pays est toujours techniquement en guerre avec sa sœur du Nord. Bien évidement Google affirme que la plupart de ses service nécessitent des traitements croisés (ou cloudés) ce qui fait qu’il ne peut garantir ses services uniquement avec sa petite infrastructure serveurs coréenne.

Personnellement je suspecte surtout les lobbys de Naver et autres de faire pression auprès du gouvernement pour ne pas risquer de se faire submerger par la puissance de l’américain, notamment en ce qui concerne son flagship GMaps qui, il faut l’avouer, est quand même bien plus performant que NaverMaps quand il fonctionne ^^. Il reste à espérer que le succès du jeu renforce le poids de Google dans les discussions et que le gouvernement fasse un effort face à l’attente des joueurs qui devient exponentielle.

A noter que les villes de Busan et de Sokcho sont considérées japonaises par Google, ce qui fait que le jeu fonctionne dans ces villes uniquement. Sokcho notamment est prise d’assault par des hordes de joueurs coréens qui viennent chasser le pokémon. Certaines célébrités également, dont Chanyeol des EXO qui a récemment du faire des excuses publiques pour avoir joué au jeu…

Pokémonement votre !