Cherry Blossom et Yellow Dust

Cherry Blossom (벚나무)

Vous avez tous certainement déjà entendu parler des cherry blossom, ou plus simplement des sakura (mais non, pas le personnage de Naruto, l’arbre!). Ce sont des cerisiers japonnais, qui ont la particularité de fleurir tous en même temps, et sur une très courte période (environ une semaine).

Je ne suis pas au Japon, mais la floraison des Sakuras donne ici aussi lieu à toute une série de festivals et célébrations à travers le pays. Célébrations initialement instaurés par la loi coloniale sous l’occupation japonaise durant la WWII et encore légèrement controversés aujourd’hui par certains (d’ailleurs de nombreux arbres ont été abattu car symbole de la colonisation et à l’origine plantés en signe de provocation de la part des japonais).

Les sakura sont cependant des arbres indigènes à la Corée, et la beauté des fleurs de ses arbres attire de plus en plus les promeneurs, en famille ou en amoureux qui n’y voient plus qu’une fête récréative et agréable.

img_6998 img_6763

Pour ma part, je n’ai malheureusement pas pu aller au festival de 진해 (Jinhae), considéré comme l’un des plus beau de Corée (si ce n’est : le plus beau…), problème d’emploi du temps principalement. Mais par chance l’université de Chungnam possède elle même son propre mini-mini festival et l’allée qui même aux dortoirs de l’Univ est remplie de Sakura. La galerie photos est disponible ici : Clic ici!

Si vous voulez voir de vraies photos de Sakuras coréen en fleur, je vous recommande le site suivant : Clic ici!

Yellow Dust (황사)

Voilà un sujet un poil moins marrant, j’aurais pu en parler plus tôt car en car ce phénomène est souvent post-Cherry Blossom (de ce que j’en entends dire).

Alors Keskecékeça que le Yellow Dust ?

Le Yellow Dust et une sorte de tempête de sable qui à lieu de façon récurrente tous les printemps en Asie. La proportion de cette tempête est vraiment immense, car elle prend ses racines dans le désert de sable jaune dit désert de Gobi au nord de la Chine (Asie Centrale), et elle peut emporter des particules sur des milliers de kilomètres, voire jusqu’au Etats-Unis !

asia_dust_2000-04-07

Constitué de sable et de particules toxiques car chargé de produits polluants, le nuage apporte la pollution chinoise jusqu’en Corée, où en fonction de son intensité, il peut être dangereux pour la santé.

On considère en général que au dessus de 100µg/m3 le risque sanitaire est réel. Ce qui nous amène à mieux comprendre la propension des asiatiques à porter des masques, car le Dust mélangé à la pollution ambiante des villes fait que le taux est rarement en dessous de 50 ou 60µg …

Pour exemple aujourd’hui, où on a la chance d’avoir un poil de vent :

screenshot_2Screenshot_1

Et lorsque je suis arrivé en Corée, les taux étaient un peu plus élevés xD. J’ai d’ailleurs été surpris le premier jour car je n’ai quasiment rien vu de plus que la route tellement le brouillard du Dust coupait la visibilité :

20140228_112655

Le problème c’est que c’est insidieux, on s’en rends pas vraiment compte, il y a juste un peu de brouillard mais pas d’odeur spéciale hormis celle de pollution (qui ne change pas trop du quotidien…). En revanche, on ressent rapidement une gène dans les bronches, et on se mets à tousser/cracher pour rien (cracher en Corée est EXTRÊMEMENT usuel, tout le monde crache tout le temps et partout, yeurk!) …

Ayant bien compris que les masques ne servent de toutes façon à rien (micro-particules contre masque en coton … hum), les jeunes coréens sont de moins en moins à en porter à cause du Dust, même s’ils en porteront s’ils sont malades pour ne pas contaminer les autres… Et c’est principalement chez les personnes âgés que l’on voit le plus de masques.

C'est mimi hein ? :))

C’est mimi hein ? :))